Accueil > commerce-associe > 2. Organisation du commerce associé

2. ORGANISATION DU COMMERCE ASSOCIé



1. Organisation d’un groupement

organisation.jpgUn groupement est composé d’un réseau de points de vente qui évolue autour d’une structure centrale « tête de réseau ».On parle aussi de centrale ou coopérative.

Les différents points de vente appartiennent à des entrepreneurs indépendants qui exercent le même métier, dans le même secteur. Ils participent à l'élaboration de la stratégie globale du groupement et mettent en place des actions communes.

Il semble qu l'évolution naturelle des grands groupements soit de séparer les structures gérant la centrale d'achat et la logistique, l'informatique, la marque et la communication.... Certains réseaux ont même leurs propres conserveries, leurs propres bateaux de pêche, leur société informatique dont le capital n'est pas toujours détenu par la seule coopérative et peut être partagé avec une société capitaliste choisie entre autres pour sa technicité.


2. A quoi sert un groupement

Selon la Fédération du Commerce Associé, les groupements sont des structures faites pour apporter aux adhérents les moyens d'être plus performants et compétitifs.

Le groupement est né de la volonté de plusieurs entrepreneurs indépendants de se regrouper, de mutualiser leurs moyens, leurs idées, pour construire ensemble un réseau plus puissant et plus compétitif. Mais pourquoi faire ? Voici quelques exemples de centralisation utile des moyens :

  • a) acheter ensemble (moins cher, avec de meilleurs conditions de paiement, de livraison, importation, etc...)
  • b) bâtir une logistique commune (transports du fournisseur vers la centrale, stockage intermédiaire, colisage plus adapté aux ventes ou aux rayons, éclatement, livraison de la centrale vers le magasin en regroupant plusieurs fournisseurs après avoir éclat leurs lots livrés...)
  • c) enseigne, architecture, aménagement, communication, marketing...
  • d) communication, outils publicitaires, achats d'espace, conception des outils publicitaires, réalisation des outils, accès à des agences de pub trop chères pour un seul commerçant;...
  • d) informatique commune, normes de gestion, assistance
  • e) élaboration des process, d'outils communs, donc d'un savoir-faire commun, formation initiale et permanente...
  • f) etc...



3. Rôle des adhérents dans un groupement

Les adhérents sont actionnaires de leur groupement. Ainsi, il sont impliqués dans les décisions et l'élaboration de la stratégie mise en place par le réseau.Ils en sont aussi responsables financièrement. On a déjà vu des adhérents d'une coopérative obligés de combler le déficit de leur centrale. Il est arrivé aussi que des coopératives soient obligées de faire appel à des sociétés non coopératives pour leur apporter des capitaux. Le gain en démocratie dans la gestion et les décisions politiques s'accompagnent d'une responsabilité plus forte et il est important de vérifier la santé financière d'un groupement avant d'y entrer.

Les adhérents sont chefs d'entreprise, ils sont propriétaires de leur point de vente, mais ils peuvent aussi prendre des responsabilités opérationnelles ou semi-opérationnelles dans leur groupement. Cette implication se fait, en général, de manière volontaire et bénévole, au sein de différentes instances. Mais il existe des exceptions et chaque groupement instaure son propre fonctionnement. La variété des règles est telle qu'il faut impérativement lire tous les statuts et tous les contrats avant de prendre une décision.

Pour mieux saisir le rôle des adhérents, il faut savoir que le groupement est composé de différentes instances:

  • L'Assemblée Générale : Elle rassemble tous les associés une fois par an, leur permettant de prendre part aux décisions selon un principe démocratique (un homme = une voix) dans les coopératives en principe mais des exceptions nombreuses existent et les décisions de l'assemblée générale ne concernent pas toujours toutes les constituantes du groupement. Dans certains groupements par exemple, la marque échappe au pouvoir de contrôle de l'assemblée générale, dans d'autres ce peut-être la centrale d'achat, etc... Il faut toujours lire les statuts et les contrats.
  • Instances de gouvernance: Administrateurs, présidents de régions, membres de commissions, …
  • Instances opérationnelles: Régionalement ou nationalement
  • Le management en binôme : elle permet la coopération entre une personne compétente sur le terrain, un adhérent, et d'une compétence métier, un salarié spécialisé de la centrale. Cette rencontre est l’une des clés du succès et de la performance des groupements.

D'une manière générale, il ne faut pas négliger le fait que, comme dans tout groupe humain, il y a des leaders et des suiveurs, des actifs et des passifs, des hommes de pouvoir et d'autres qui n'en sont pas.... Le commerce associé est un formidable atout pour l'entrepreneur indépendant mais cela n'empêche pas que certains réseaux sont plus efficaces et/ou plus démocratiques que d'autres.


Si vous avez des questions sur le commerce associé, visitez nos rubriques : Vue d'ensemble du commerce associé, Les missions de la Fédération du Commerce Associé, Le commerce associé en chiffres, etc ...